La garantie perte d’emploi

Devenir propriétaire, financer vos projets, investir, … nombreuses sont les occasions de demander un prêt à sa banque !

Pour ce faire vous devrez vraisemblablement contracter un crédit et mettre en place un plan de financement en fonction de votre capacité de financement et de votre situation personnelle (taux d’endettement). Obtenir un prêt, vous engage alors au remboursement intégral du capital.

Cependant, comment respecter vos obligations en cas d’accidents de la vie ou de coup dur ?

L’octroi d’un contrat de prêt (Crédit Immo, crédit travaux, crédit professionnel, crédit relais,…) est souvent subordonné à la souscription de garanties d’assurance emprunteur.

Elles sécurisent l’organisme de crédit, en cas de défaillance de l’emprunteur et/ou du co emprunteur :

  • Décès,
  • Perte d’Autonomie,
  • Incapacité,
  • Invalidité
  • Perte d’emploi

L’assurance perte d’emploi

Avec la l’importance du taux de chômage dans notre société, certains emprunteurs sont tentés de souscrire une assurance perte d’emploi ou assurance chômage. Cette assurance est facultative à l’assurance décès invalidité. Comme indiqué, elle vise à prendre en charge vos mensualités d’emprunt en cas de perte de votre emploi.

Si la promesse semble séduisante sur le papier, nous allons vous détailler pourquoi nous ne jugeons pas nécessaire la souscription d’une telle garantie.

En premier lieu, il est à noter que la prime d’assurance chômage est chère et impacte considérablement le budget d’assurance.

Par ailleurs, la garantie perte d’emploi, ne concerne qu’une certaine partie des emprunteurs. Sont uniquement visés les salariés, titulaires d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Sont donc écartés les salariés en CDD, les travailleurs non salariés, mais aussi les démissionnaires, les préretraités…

Enfin, cette garantie répond à des règles extrêmement strictes de mise en oeuvre. Elle est habituellement assortie d’un délai de carence (90 jours de chômage en moyenne) et est limitée dans le temps (18 mois en moyenne). Pour bénéficier de nouveau de cette garantie, l’emprunteur doit justifier d’une période travaillée de 24 mois en moyenne.

Assistance retour à l’emploi

En sus des garanties principales (Décès, PTIA, ITT, IPT) d’un contrat d’assurance emprunteur, certains contrats comlètent proposent également des garanties d’Assistance optionnelles.

L’Assistance Retour à l’Emploi s’adresse à toute personne bénéficiant de la garantie Perte d’Emploi. Il est récurent qu’un délais de carence soit appliqué avant la prise d’effet de la garantie. L’Assistance Retour à l’Emploi octroie, en cas de licenciement, une aide / accompagnement pour répondre aux questions qu’un chercheur d’emploi peut être amené à se poser dans les domaines suivants :

  • Informations pratiques (Démarches administratives, Pôle Emploi, APEC, Sécurité Sociale …),
  • Aide la recherche d’emploi (Conception de CV, informations sur les différents tests de sélections des cabinets de recrutement, adresses utiles …),
  • Conseils sur le Droit du Travail,
  • Informations sur la formation professionnelle (Recherche de formation, financement),
  • Informations sur la création d’entreprise (Aide sur la constitution, solutions de financement, réseaux de créateurs, …).