Comment négocier son assurance emprunteur ?

Choisir son assurance emprunteur

Grâce à l’évolution de la législation avec la Loi Lagarde, la Loi consommation Hamon, la Loi Sapin, et la Loi Bourquin, vous pouvez désormais souscrire et choisir une assurance crédit immobilier de votre choix.

Elle peut être souscrite soit auprès de sa banque (assurance groupe), soit en délégation d’assurance (assurance individuelle).

Vous avez donc désormais le choix de souscrire cette assurance emprunteur auprès d’un assureur spécialisé autre que votre banque ou organisme de crédit.

AssuranceEmprunteur.fr vous permet particulièrement de comparer les assurances emprunteur de plusieurs compagnies, telles que Generali, MNCAP, Swisslife, MetLife et d’obtenir des devis en ligne. C’est gratuit et sans engagement.

Vous obtiendrez ainsi un tarif en ligne pour toutes les garanties emprunteur (ADI) :

  • Décès de l’emprunteur,
  • Perte Totale et Irréversible d’Autonomie [PTIA],
  • Incapacité Temporaire de Travail [ITT],
  • Invalidité Permanente Partielle [IPP],
  • Invalidité Permanente Totale [IPT],
  • Perte d’Emploi [PE].

Courtier en assurance crédit

Pour obtenir une assurance prêt immobilier avantageuse, il est conseillé de s’adresser à un courtier en assurance crédit, qui vous proposera des tarifs et des garanties sur-mesures. Les garanties seront adaptées selon votre profil et les tarifs calculés au plus juste.

Une simulation en ligne, vous permettra d’obtenir la meilleure prime d’assurance.

Intéressant lorsque l’on sait que l’assurance emprunteur peut représenter un tiers du coût total d’un crédit immo !

Ma banque peut-elle refuser le contrat d’assurance souscrit auprès d’un autre professionnel ?

Suivant l’article L312-8 du code de la consommation, le prêteur doit informer l’emprunteur qu’il peut souscrire une assurance équivalente auprès de l’assureur de son choix.

En effet la loi Lagarde protège le consommateur et stipule que « toute décision de refus doit être motivée ».
La même loi interdit à l’établissement de crédit de refuser un contrat d’assurance emprunteur d’un concurrent dès lors qu’il présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance proposé par l’organisme de crédit.